Quelle est la différence entre diététicien et nutritionniste ?

Pour bénéficier d’un conseil en nutrition, il est important de choisir le spécialiste le mieux qualifié pour répondre efficacement à vos besoins. Entre un médecin-nutritionniste et un diététicien-nutritionniste, le choix peut cependant sembler difficile tant les rôles de ces deux professionnels de la nutrition sont souvent confondus. Il existe pourtant une différence entre ces deux spécialistes de la nutrition.

Le diététicien-nutritionniste, un paramédical à votre service

Le diététicien est un professionnel paramédical qui travaille dans le domaine de la nutrition. Il exerce le plus souvent son métier en profession libérale ou dans le milieu hospitalier en collaboration avec des médecins et d’autres professionnels de la santé (diabétologue, infirmier, endocrinologue…). On retrouve également ce professionnel de la nutrition dans les cuisines collectives comme les cantines scolaires, les maisons de retraite, les centres de rééducation ou les centres sportifs entre autres.

Le rôle du diététicien-nutritionniste

La mission principale du diététicien est d’élaborer des programmes alimentaires personnalisés et de veiller à l’équilibre nutritionnel de ses patients. Il joue en effet le rôle de formateur et d’éducateur dans le domaine de la nutrition. Les programmes alimentaires qu’il élabore se basent principalement sur une estimation calorique journalière qui est adaptée aux profils individuels.

Le métier de diététicien est fortement réglementé par la loi n° 2007-127 du 30 janvier 2007. Il est d’ailleurs le seul spécialiste de l’alimentation reconnu comme tel par l’État. De plus, les diététiciens sont regroupés en association (AFDN) et leur activité est régie par une charte de déontologie du diététicien nutritionniste.

Quand consulter un diététicien-nutritionniste ?

On consulte en général un diététicien lorsqu’on souhaite obtenir un régime alimentaire personnalisé. Grâce à son rôle d’éducateur en nutrition, ce professionnel vous aide en effet à améliorer votre alimentation sur le long terme. La consultation dure le plus souvent entre 30 minutes et une heure.

N’hésitez donc pas à prendre rendez-vous avec votre diététicienne à Montpellier. Vous bénéficierez des conseils et d’un suivi professionnel pour garder la forme, mincir en douceur, retrouver votre équilibre et transformer durablement votre comportement alimentaire.

Le nutritionniste, un médecin au service de votre santé

Plus connu sous le nom de médecin-nutritionniste, il s’agit d’un professionnel qui a pour mission d’anticiper, de diagnostiquer et de prendre en charge tous les troubles en rapport avec la nutrition (anorexie, obésité, intolérance alimentaire, allergie…). Grâce à son titre de médecin, il peut prescrire des examens et des analyses médicaux ou faire des ordonnances à ses patients.

Le médecin-nutritionniste peut exercer son métier en profession libérale, en milieu hospitalier ou au sein d’une équipe médicale, mais aussi à son domicile. Il peut également orienter ses patients vers un diététicien si besoin.

Quelle qualification pour être médecin-nutritionniste ?

Pour exercer en tant que médecin-nutritionniste, il faut au préalable suivre une formation médicale de base de niveau Bac + 9, qu’il s’agisse de pédiatrie, d’endocrinologie, de gastro-entérologie ou de médecine générale. Une formation complémentaire spécialisée en nutrition est aussi nécessaire. Elle s’effectue sous la forme d’un Diplôme universitaire (DU), d’un Diplôme d’études spécialisées (DES) ou d’un Diplôme d’études spécialisées complémentaires (DESC).

Quand consulter un nutritionniste ?

Lorsque vous êtes atteint d’une maladie métabolique, d’une pathologie cardiovasculaire ou que vous souffrez d’un problème de surpoids, il est parfois recommandé de consulter en priorité un nutritionniste qui est médecin puis un nutritionniste qui est diététicien(ne). Les honoraires de la consultation varient d’un nutritionniste à un autre. Il est donc important de bien se renseigner avant de consulter un nutritionniste.

80 Views0
Le régime cétogène fait-il perdre du poids ?

Le régime cétogène fait-il perdre du poids ?

Le régime cétogène est une diète assez particulière qui vise la perte de poids en misant sur la consommation de gras et en excluant le sucre. Son intégration au sein des programmes amaigrissants est récente et suscite naturellement moult réflexions chez les particuliers, mais aussi les professionnels de santé. Comment fonctionne le régime cétogène ? Est-il vraiment efficace pour perdre du poids ? Quels sont les avantages et inconvénients de l’adopter ?

 

Le principe de fonctionnement du régime cétogène

L’organisme humain fonctionne grâce à trois types de carburants alimentaires que sont les glucides, les lipides et les protéines. En absence d’une quantité importante de glucides, le foie va utiliser les matières grasses alimentaires ou celles des réserves du corps pour produire des corps cétoniques. Ceux-ci deviennent la principale source d’énergie de l’organisme qui se transforme en « brûleur de graisse ». On parle de cétose.

Le régime cétogène propose ainsi une réduction drastique de l’apport en glucides (50 g par jour maximum pour un adulte), une augmentation des lipides (70 à 90%) et un apport en protéines de l’ordre de 15 à 20%. Dans la pratique de ce régime alimentaire, on évitera de consommer des aliments à base de céréales, les légumineuses, les pommes de terre, les gâteaux, le lait, les plats préparés et même certains fruits et légumes riches en glucides comme la banane.

Le régime cétogène implique plutôt la consommation d’aliments riches en gras et en protéines comme les huiles végétales, les viandes, les poissons gras, le beurre, les œufs, l’avocat et les oléagineux comme les amandes. Dans la pratique, ce sont des habitudes vraiment difficiles à adopter.

 

Efficacité et effets indésirables liés au régime cétogène

D’après les professionnels de santé, le régime cétogène peut se montrer très efficace sur le court terme. Un changement d’habitude alimentaire aussi drastique peut entrainer la perte de plusieurs kilos en un seul mois. Mais la plupart du temps, il faut se préparer à un effet rebond quelque temps près. En effet, les personnes qui la pratiquent vont généralement reprendre plus de poids qu’elles en avaient perdu au bout de quelque temps.

Par ailleurs, la consommation excessive de gras n’est pas intéressante pour l’organisme. Des nausées, la fatigue, des crampes, une mauvaise haleine, la constipation… sont autant de désagréments liés à la déshydratation du corps qui est forcé d’utiliser ses réserves de glucoses, lesquelles sont stockées avec de l’eau. La réduction des fruits et légumes pourrait aussi entrainer des carences en vitamines, en minéraux et en fibres. On recommande de prendre conseil auprès d’un nutritionniste ou autre professionnel de l’alimentation avant de se lancer. Celui-ci pourra vous conseiller le régime alimentaire adéquat pour préserver votre santé.

Certes, le régime cétogène peut permettre de maigrir plus rapidement, mais les spécialistes conseillent également de faire attention au type de graisses consommé. Celles d’origines animales exposeraient l’individu au développement du foie gras (stéatose hépatique) et de l’hypercholestérolémie, avec de nombreuses répercussions à terme. On privilégiera donc les graisses végétales qui sont beaucoup plus saines, même si les promesses d’un tel régime pour l’amaigrissement n’ont pas encore été totalement prouvées.

 

232 Views0
Qu’est-ce que l’indice glycémique ?

Qu’est-ce que l’indice glycémique ?

Le taux de glucose dans le sang (glycémie) augmente après chaque repas. Pour maintenir une glycémie constante, l’organisme met en jeu un mécanisme de régulation. Toutefois, ce mécanisme devient défectueux en cas de diabète. Grâce à l’indice glycémique, il est possible de déterminer avec certitude la capacité d’un aliment à augmenter la glycémie. Voici tout ce que vous devez savoir à ce propos.

 

L’origine de l’indice glycémique

L’indice glycémique (IG) a été mis au point en 1981 aux États-Unis. Cet indicateur a pour but de classer les glucides en fonction de leur incidence sur l’augmentation de la glycémie. Aussi appelé index glycémique, ce critère a été pensé pour les patients diabétiques. Il vient mettre fin à la croyance selon laquelle le diabétique ne devrait pas consommer de glucides. Aujourd’hui, c’est un paramètre important pour un bon suivi nutritionnel par un diététicien professionnel. Il permet à une personne diabétique de parfaitement contrôler sa glycémie en consommant des glucides à IG bas.

 

Le principe de l’indice glycémique

Plus un aliment induit une forte hyperglycémie, plus son IG est élevé. L’indice glycémique se mesure sur une échelle de 1 à 100. La valeur 100 fait référence à l’IG du glucose. Les aliments ayant un IG en dessous de 55 sont classés comme des aliments à index glycémique bas. Les glucides qu’ils contiennent sont lentement digérés. Ils libèrent moins de glucose dans le sang. Au-dessus de 70, l’aliment a un IG élevé. Les glucides qu’il contient sont donc vite digérés et ceci augmente rapidement le taux de glucose dans le sang. Pour les valeurs comprises entre 55 et 70, l’IG est modéré.

Cependant, l’indice glycémique d’un aliment n’est pas uniquement lié à sa teneur en glucides. Par conséquent, un aliment avec un taux de glucides très faible n’a pas forcément l’IG le plus élevé et vice-versa. Parmi les autres facteurs qui influencent l’indice glycémique, on peut mentionner :

– Le temps de cuisson (l’allongement du temps de cuisson augmente l’IG)
– La forme de l’aliment (un aliment raffiné a un IG élevé)
– Le mode de préparation.
– La teneur en matières grasses et en fibres.

 

Connaître l’IG d’un aliment, quel intérêt ?

Vous pouvez utiliser cet indicateur pour contrôler votre prise de poids. Par exemple, un aliment à IG élevé favorisera l’obésité par accumulation de graisse suite à une sécrétion d’insuline importante.

L’index glycémique peut également influencer la sensation de faim. Les aliments à IG bas provoquent plus vite la sensation de satiété. Ce sont de bons coupe-faim et ils favorisent la perte de poids. Si vous avez un entraînement à faire, consommez des aliments à IG bas. Vous aurez ainsi assez d’énergie de manière constante et votre entraînement sera plus efficace. Par contre, la prise d’un aliment à IG élevé après une activité physique intense est conseillée. Avec sa capacité à vous fournir plus d’énergie rapidement, il vous permettra de refaire plus vite votre stock d’énergie.

 

Comment déterminer l’IG d’un aliment ?

Vous ne pouvez pas calculer vous-même l’indice glycémique d’un aliment. C’est un paramètre qui se détermine en laboratoire. Cependant, il existe des tables de classification des aliments sur la base de leur index glycémique.

Si vous souffrez du diabète, voici quelques aliments recommandés : lentilles, pâtes et nouilles al dente, fruits (orange, pommes, poire ou raisin), yaourt nature, chocolat noir, haricot blanc… Ce sont des aliments à IG bas. Les aliments à IG élevé sont les pommes de terre, le riz blanc, les sodas, la bière, la viennoiserie, le pain blanc… La banane, le pain complet, le couscous et les pâtes alimentaires ont des indices glycémiques moyens.

223 Views0
Comment se nourrir pour être en forme au bac ?

Comment se nourrir pour être en forme au bac ?

Interview de votre diététicienne nutritionniste à Montpellier. Une alimentation adaptée en période d’examens est primordiale. A l’approche du bac, le stress est à son apogée et il peut devenir une source de complications pour les lycéens les plus sensibles. Pour augmenter ses chances de réussir aux examens et dans d’autres épreuves de la vie, il faut être attentif à son régime alimentaire car l’alimentation est la base du bien-être physique, mental et même spirituel (pratique pour l’épreuve de philosophie). dietetique-montpellier.fr Reportage diffusé le 07 juin 2016 sur BFMTV. Merci à Camille MICHELLAND et à Audrey GUIRAUD.

1,571 Views0
Interview de votre diététicienne sur Montpellier

Interview de votre diététicienne sur Montpellier

Diététicienne nutritionniste à Montpellier, Elodie GHIONE vous explique les grandes lignes de la diététique et de la nutrition en répondant à des questions de base sur les aliments et les nutriments disponibles grâce à une alimentation équilibrée. .Notre cabinet adresse ses remerciements à  Maximilien DUPREY du clubvtt.com et à Clément ESTEBAN qui ont fait un super travail. Chaine Youtube

1,432 Views0
Conseils sur le régime alimentaire pour sportif

Conseils sur le régime alimentaire pour sportif

Votre diététicienne nutritionniste à Montpellier vous donne son avis sur l’orientation que devrait prendre l’alimentation du sportif pour être le plus endurant possible. Notre cabinet adresse ses remerciements  à Maximilien DUPREY du clubvtt.com et à Clément ESTEBAN qui ont fait un super travail. Chaine Youtube

1,457 Views0