La diététique, au sens étymologique du terme, provient à la fois, du latin diaeta (= régime alimentaire) et du grec diaita (= art de vivre).

La diététique participe au rétablissement et au maintien de la santé.

Selon Hippocrate, la diététique est médecine par bonne hygiène de vie.

L'hygiène du corps, crée un état de bien-être par l'écoute de ses besoins :

"L'oxygénation" : pratiquer une activité physique, au minimum 30 minutes par jour, permet de mieux oxygéner les cellules, d'éliminer les toxines, d'optimiser la circulation sanguine, le fonctionnement du coeur et du cerveau.

"L'hydratation" : l'eau pure est la meilleure source d'hydratation naturelle, bien qu'elle soit délaissée pour les boissons sucrées, caféinées ou alcoolisées. En moyenne, il convient de boire 1,5 à 2 litres d'eau par jour, cette quantité varie selon les kilocalories ingérées, la saison, le niveau d'activité physique.

"L'alimentation" : pour couvrir les besoins nutritionnels spécifiques à chacun, la micronutrition analyse l'absorption des vitamines, minéraux, oligo-éléments. La diététique s'interroge sur le quotidien des personnes, leur environnement, la qualité et la quantité des aliments, l'équilibre, les sens, l'art culinaire. 

"Le sommeil" : nous passons le tiers de sa vie à dormir, ce n'est pas pour rien. Quand le cycle du sommeil est perturbé, l'état physique et mental de la personne est altéré. La nuit, des hormones essentielles sont fabriquées et leurs actions jouent un rôle d'équilibre sur les humeurs, la faim, la satiété, les émotions, les compulsions et le poids. Le jour, on peut faire des micro-siestes.

Mens sana in corpore sano... 

L'hygiène mentale, comportementale, favorise les pensées positives, accroît l'ambition, entretient les motivations. La zen attitude aide à lutter contre le stress, l'anxiété, la fatigue, les troubles du sommeil, la dépression, les troubles du comportement alimentaires, les variations de poids...